Fierté avec un grand H.

Lorsque j’étais petite je ne réalisais pas toute l’ampleur de mes origines. Oui bien sûr j’avais remarqué que ma couleur de peau était différente de celles de plusieurs de mes camarades de classe. Je savais que mes parents étaient nés en Haïti et qu’ils étaient fiers de leur pays natal. Je comprenais aussi une langue étrangère, soit le créole, même si je la parlais bien peu, je mangeais  ce maïs jaune avec du sauce pois, mais je ne réalisais pas exactement combien c’était merveilleux d’être haïtienne d’origine. Aujourd’hui bien installé dans ma vingtaine, j’ai une fierté grandissante pour Haïti, sa culture, son people, son histoire. Je réalise que même si je ne connais pas toute sa ‘’biographie’’, que je ne me lasse de la découvrir et me passionne à apprendre à la connaître. Si tous ces gens qui se basent sur ce qu’ils ont entendu dans les médias pouvaient la voir à travers mes yeux, ils verraient une île magnifique et charmante, une culture riche, ils entendraient une musique chaleureuse et apprendraient à connaître un peuple différent.

La fierté que je porte pour Haïti est profondément encrée en moi. Malgré mon ouverture d’esprit sur les autres cultures et pays et mon désire secret de parler couramment le chinois et l’italien, je ne peux m’imaginer une vie sans cette partie de moi. Jacques Sauveur Jean chante cette fierté, ma fierté, dans sa chanson Haïti Chérie. Il fredonne l’hymne d’un pays formidable qui est cruellement manqué et regretté par tous ceux qui l’ont quittés. Un pays qui ne laisse personne indifférent et qui déborde de richesses et de merveilles. Il décrit l’amour vrai et inébranlable pour Haïti, la Perle des Antilles. Lorsque j’étais petite je ne réalisais pas toute l’ampleur de mes origines, mais maintenant que je suis grande je ne serai l’oublier.

Haïti Chérie de Jacques Sauveur Jean : http://www.youtube.com/watch?v=rpi6AMdkJAU

Jessie

jessieblog@live.ca

About these ads

7 réflexions sur “Fierté avec un grand H.

  1. je me réjouis beaucoup quand j’entends ces témoignages de fierté de la part d’un jeune haitien (ne).Rare sont ceux qui mettent Haiti en valeur. La faute revient à qui? A nous, les parents qui pour la plupart n’ont pas retransmis à nos enfants l’héritage national parce qu’en tant qu’ immigrés nous vivons avec le sentiment d’avoir été mis à la porte, hélas! Malgré tout le manque d’encadrement et le rejet enversnotre culture… notre langue maternelle, les jeunes affichent leur couleur, leur identité… Ce comportement est traduit comme étant de la provocation. Nos jeunes qui semblent en rebellion ont tout simplement besoin de modèles des parents, des gens de la communauté qui prennent leur place dans différents domaine d’activités. Les temps ont changé, il faut rajeunir les mentalités afin de permettre à nos jeunes de respecter les valeurs haitiennes.

    • Pour savoir ki l’on est on dit qu’il faut savoir d’où l’on vient!
      Je pense que c’est pour cette raison que les jeunes haïtiens revendiquent de plus en plus leur origines! Et c’est bien normal.

  2. Merci Nancy et Lulu pour vos commentaires. Je crois qu’il y aussi une certaine crise d’identité. Nous sommes confus, comme plusieurs métissés qui ne sont pas capables de bien s’identifier à l’une au l’autre des deux cultures. Nous sommes confrontés à la réalité de deux mondes qui sont très contraires. Oui il y a une certaine révolte contre une éducation des fois trop strictes à la maison. Dans mon cas, je suis extrêmement reconnaissante de l’éducation que j’ai reçue de mes parents. C’est au faite le plus beau cadeau qu’ils m’ont donné, mais je dois admettre que ce n’est pas tout le temps facile.

  3. j’ai été ravi de lire ces quelques lignes,je pense que tu as fait un virage a 90 degré ce qui est bien et surtout ce que beaucoup d’haitiens vivant auraient du faire bref.JE vis en france j’ai jamais vu autant de jeune parlant d’haiti porte des t-shirt haiti …enfin pour moi je pense quec’est un retour a la source.BENEL DE PARIS

    • Merci Benel pour votre commentaire. Je ne serai dire vraiment si j’ai fait un virement de 90 degré, je crois plutôt que c’était une prise de conscience. Une profonde recherche de soi (moi), qui m’a fait réaliser qu’il me manquait une partie de mon histoire. Et j’ai trouvé cette partie qui me manquait en découvrant de par mes recherches, mes questionnements, Haïti, La Perle des Antilles.

      Je vous encourage à continuer de visiter ma page et de laisser vos commentaires.

      Sincèrement
      Rebecca Pierre

  4. j’ai découvert dans tes mots tout comme toi, tout ce que je ressent
    pour cette île qui est la notre. c’est si bien décrit, que je prends conscience
    qu’il me manque profondément une partie de mon histoire comme j’aimerais tant connaître.

    Rita Pierre

    • Merci Vanessa pour votre commentaire. Je crois qu’on ne cesse jamais vraiment d’en apprendre sur notre personne et sur nos origines et plus qu’on apprendre plus qu’on est capable de s’identifier, de se définir. Pour moi cette recherche sur Haïti fessait partie d’une résolution de fin d’année. Je voulais apprendre à me connaître, découvrir qui j’étais vraiment en tant que femme, haïtienne, chrétienne, québécoise etc. Et dans se parcours (qui n’est pas encore terminé) j’ai commencé à découvrir Haïti ce qui à ouvert une porte et m’a complètement ouvert les yeux. J’encourage tout le monde à faire de même qu’importe l’origine.

      Je vous encourage à continuer de visiter ma page et de laisser vos commentaires.

      Sincèrement
      Rebecca Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s