La face cachée d’Haïti

Si comme moi vous avez une passion pour Haïti et vous souhaitez découvrir son histoire, sa culture et ses richesses, je vous invite à participer aux ateliers, La face cachée d’Haïti. Dans le cadre de sa mission éducative l’association des enseignantes et enseignants haïtiens du Québec/AREJ offre des ateliers gratuits sur l’histoire et la culture haïtienne et ce dès le 5 février 2011 au bistro Tributerre, à Montréal. Les ateliers auront lieu tous les 2 samedis, jusqu’au 30 avril 2011.

Pour plus d’information visitez le groupe La face cachée d’Haïti sur Facebook.

Bistro TribuTerre
2590 Jarry Est, coin 2e avenue
Montréal (près de la TOHU)

 

Jessie

jessieblog@live.ca

En MUSIQUE et EN MOTS

C’est avec un très grand plaisir que je vous annonce que je vais réaliser l’article numéro 7 sur la liste de chose que je veux accomplir durant l’année 2011. À partir d’aujourd’hui, je vais avoir le privilège de travailler dans une station de Radio. Par une chance incroyable (grâce à Herby), j’ai eu l’opportunité de rencontrer Dorothy Alexandre, la productrice et animatrice de l’émission EN MUSIQUE ET EN MOTS, sur les ondes de CKIN 106,3 FM. Sans trop d’hésitation, elle a décidé de me donner la chance de faire des chroniques, quelques fois par mois, durant l’émission et c’est bien sûr avec  beaucoup de joie que j’ai accepté. Mes chroniques vont portées sur des sujets tabous en lien avec la communauté Haïtienne.

Dorothy Alexandre explique que CKIN FM est la première radio commerciale de Montréal qui diffuse de la musique du monde. Elle offre une programmation consacrée au Montréal multiculturel. Ouverte sur le monde, elle se veut un espace de rencontre entre les Québécois dits de souche et les communautés culturelles qui forment le paysage métissé de notre société.  À travers son émission, elle désire partager avec son auditoire la richesse humaine des Haïtiens d’ici et d’ailleurs en abordant des sujets et des nouvelles d’intérêt public.

Je vous invite donc à écouter l’émission EN MUSIQUE ET EN MOTS tous les Vendredis de 20h à 22h sur SKIN 106.3 FM.

 

 

 

Jessie Blog

jessieblog@live.ca

Hommage aux aînés Haïtiens

On dit souvent que nos jeunes sont des richesses, qu’ils sont l’espoir et l’avenir de demain et je ne pourrais dire le contraire. Je crois en effet qu’ils comptent plus que tout et que leur valeur est inestimable, mais je ne peux m’empêcher de penser à ceux qui ont été jeunes bien avant eux. Je ne peux m’empêcher de penser à nos précieux joyaux, nous précieux trésors, nos grand-mères, nos grand-pères. Je ne peux m’empêcher de penser à nos aînés, nos gens de l’âge d’or. Ces gens qui de par leur bon vécu et leur sagesse ont su nous transmettre valeurs et culture. Ces gens marqués par le temps et  redessinés par les années sont selon moi, une des plus belles choses de notre communauté. Lorsque nous étions enfants,  nous avons tous  sévèrement appris à les respecter, car tous Haïtiens savent très bien que «timoun toujou respekte granmoun». Ils sont nos précieux joyaux, nos précieux trésors, ils sont nos grand-mammies, nos grand-papis. Ils sont  nos héritages. Plus que de simples aînés, ils sont nos enseignants, nos historiens et bien sûr, nos docteurs. Leurs visages sont leurs curriculums vitae; à travers leurs yeux, nous pouvons voir la connaissance et l’expérience qui ne peuvent seulement être acquis au courant d’une longue vie; sur chacun de leur ride est inscrit une histoire, un récit, leur histoire, leur récit; sur leurs lèvres des paroles et bien souvent des  mélodies qui racontent leur  plus jeune vie. Ils sont les doyens de notre communauté, ils sont nos enseignants, nos historiens et bien sûr nos docteurs. Ils sont des encyclopédies de sagesse ou à travers les pages on peut y trouver des recettes aux remèdes pour guérir tous nos  maux, des conseils pour bâtir nos avenirs, des dictons pour réfléchir à nos décisions et des exemples pour élever nos enfants. Nos aînés Haïtiens sont nos précieux joyaux, nos précieux trésors.

Jessie

jessieblog@live.ca

La foi des Haïtiens

 

Photo: Rafaëlle Castera Conception Blue Mango

Si j’avais à vous écrire un livre sur mon peuple, je vous écrierai des chapitres entiers où à travers les pages je vous dresserai un portrait détaillé d’un peuple imparfait, mais combien courageux et travaillant. Dans mon récit, je vous décrierai un peuple rempli de valeurs et de richesses tout en vous exposant un aspect important qui caractérise beaucoup plusieurs haïtiens. Malgré les dures intempéries de la vie, la vraie misère et la pauvreté extrême, pour la plupart, le peuple Haïtien à énormément la foi. Une foi inébranlable en Jésus-Christ. Les Haïtiens savent évoquer le nom du Seigneur et ne ratent pas une occasion de dire qu’Il pourvoira. Dans les bons comme dans les mauvais jours, ils prononcent le nom du Seigneur pour lui dire merci ou pour lui demander de l’aide. Demandez à plusieurs Haïtiens ce qu’ils ont prévu faire demain et ils vous répondront en prenant soin de rajouter  l’expression «Si Dieu veut» à la fin de leur réponse. Le nom de Dieu n’est pas que sur leurs lèvres, il se retrouve partout, des murs de leurs maisons aux enseignes à côtés de leurs commerces. Le peuple Haïtien implore le nom du Tout Puissant, celui en qui ils croient plus que tout, malgré tout.

 

Jessie

jessieblog@live.ca