Aux Femmes Noires Complexées 2e partie

by Larry "Poncho" Brown

L’autre jour, j’ai fait une petite blague sur la couleur de la peau d’une de mes copines. Alors qu’elle baisse les yeux et regarde la table sa meilleure amie me fait part de son complexe. «Sa couleur de peau la gêne me dit elle». Surprise,  je regarde celle que je venais de blesser involontairement et je tente du mieux que je peux de la rassurer. Alors qu’elle me regarde dans les yeux je vois le même regard que j’ai trop souvent surpris dans mes yeux et je réalise que malgré mes mots et mes sourires sa vision d’elle-même ne changera pas. Ses convictions sur sa personne et son apparence sont si solidement ancrées en elle qu’elle ne réalise pas la sincérité de mes paroles. Elle pensa sûrement qu’embarrassée de l’avoir froissée je tentais de revenir sur mes paroles en lui lançant deux, trois compliments pour me faire pardonner, alors que ce n’était vraiment pas le cas. En regardant ma copine qui est vêtue d’une belle couleur de peau pâle et dorée, je pense à toutes celles qui seraient prêtes à faire n’importe quoi pour être comment elle. Je penses à tous ces femmes noires foncées qui jour après jour s’empoisonnent la peau de produits blanchissants afin d’être plus pâle, plus blanche, plus «belle». Je pense à toutes mes sœurs de couleur qui haïssent  la couleur du beau vêtement qu’elles portent car naïves elles ont cru aux bobards de la société et de ses stupides critères de beauté. J’ai mal pour toutes celles qui souffrent en regardant leur reflet dans le miroir, car selon moi elles sont si belles. Je veux hurler quand j’entends cette question d’être trop pâle ou trop foncé.  Pour moi une des beautés et merveilles de mon peuple est justement qu’il est comme un cercle chromatique, comme un arc-en-ciel de couleur où on peut y voir une multitude de variations et de tonalités de noir. Mes sœurs ne portez pas votre noir avec mépris, car il vous va si bien. Pensez à nos ancêtres opprimés qui se sont battus pour sauver leur peau, pour sauver notre peau. Bien plus qu’une simple couleur, le noir est notre héritage. Il récite aux autres notre histoire et leur explique notre culture. Il nous décrit comme des êtres uniques. Mesdames et vous aussi messieurs, portez votre noir avec fierté et dignité en oubliant tous ces dire et ces faux critères de beauté, car notre couleur est notre force et notre véritable beauté.

À JGA

Ce qui m’épate chez toi c’est ta capacité d’illuminer une pièce, même quand tu n’es pas là. Tes amies parlent de toi avec tant d’estime et d’amour que je ne peux m’empêcher de t’envier. Si tu pouvais te voir à travers mes yeux, tu ne te reconnaîtrais pas. J’ai su voir ta beauté extérieure et intérieure. Tu n’es pas que jolie, tu es gentille et aimable. Un peu timide, tu es naïve et innocente et c’est exactement ce qui fait ton charme. Les gens chuchotent de beaux mots à ton endroit quand tu rentres dans une pièce. Ce n’est pas que moi qui le dis, tu es belle comme tu es avec la couleur de peau que tu as. Si un jour tu l’oublies appelle-moi je n’hésiterai pas de te le rappeler encore et encore une fois.


Aux femmes noires complexées 1er partie:

https://lapetitehaiti.wordpress.com/2010/04/19/aux-femmes-noires-complexees/

Jessie

jessieblog@live.ca

 

 

Advertisements

2 thoughts on “Aux Femmes Noires Complexées 2e partie

  1. This is so true, touching and sad at the same time. It’s mind boggoling how much we black women are not happy with our skin tones. I loved this excerpt and I will continue to hold my head high.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s