Le rêve de mon père

Si je vous parlais du plus grand rêve de mon père, je ne vous parlerai pas de fortune, de notoriété, ni de pouvoir. Je ne vous dresserai pas un portrait d’une vie parfait avec une immense maison à trois étages, ornée de clôtures blanches. Si je vous parlais du plus grand rêve de mon père, je vous parlerai de son pays natal, Haïti. Je vous dirai que dans le début des années 70, il avait quitté Haïti, heureux de commencer une nouvelle vie, mais profondément triste de laisser derrière fiancée, parents et amis. Je vous dirai que plusieurs années plus tard, bien établi au Québec avec un bon travail, sa femme et ses trois enfants, Haïti restait toujours dans son cœur. Éperdument amoureux de la Perle des Antilles, mon père souhaitait pouvoir y retourner un jour afin de construire une maison et y passer ses vieux jours. Contrairement à ces autres qui ne parlaient d’Haïti qu’avec dédain et mépris, il comptait les jours de son retour. Il s’imaginait bien installé dans sa cour à siroter du Barbancourt, oubliant le goût amer des hivers. Il se mourrait de se retrouver parmi les siens, à parler sa langue et à replonger dans sa culture. Il se voyait revisiter tous ces chemins qu’il avait empruntés durant son enfance. Il voulait pouvoir utiliser ce qu’il avait appris pendant son absence, au pays étranger, pour aider et améliorer son pays bien-aimé. Inutile de continuer, car je sens que vous avez très bien saisi que le plus grand rêve de mon Papi chéri était de retourner en Haïti.

Jessie

jessieblog@live.ca

4 thoughts on “Le rêve de mon père

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s