Assistance Routière

Image
Il arrive souvent qu’un épisode anodin et parfois insignifiant vous fasse profondément réfléchir – et sourire. Ce matin était un bel exemple.
S’il y a bien une chose qui devrait figurer en priorité sur la liste des aptitudes nécessaires pour un individu de maîtriser, qu’il grandisse en Haïti ou ailleurs, c’est bel et bien un changement de pneu. D’où je viens, quand vous devez malheureusement faire face à une panne de véhicule inattendue sur le bord de la route, « assistance routière » se résume le plus souvent à faire appel à un proche ou devoir compter sur la bonté et générosité du chauffeur passant.
J’étais sincèrement perdu dans mes pensées quand le bruit s’est fait entendre et que cela s’est produit : une crevaison sur la rampe de sortie du Pont Jacques-Cartier vers la Rte-132.
Jusque-là, rien de vraiment particulier dans une journée.
Cependant, si on ajoute le fait que ma femme et notre bébé de -wow! déjà! (O_o)- 6 mois se trouvent également dans le véhicule, çà change un peu la donne.

Là ou j’en connais plusieurs qui seraient confortablement demeurés assis dans leur véhicule, composer un numéro et patiemment attendre l’arrivée de Super CAA-Québec, disons que votre serviteur est le produit d’une différente mentalité.

On ralentit, on rejoint l’accotement(de façon sécuritaire, bien sûr) et on s’arrête.
« Çà va aller? » me dit ma femme, raisonnablement inquiète.
– On va voir…depi m’gen ‘jack’ m’anfòm.
Tant que j’ai un ‘jack’, c’est correct.
J’ignore encore pourquoi, mais les quelques minutes que cela m’a pris pour exécuter le changement (ç-à-d. : dévisser les boulons de la roue concernée, récupérer et sortir les outils ainsi que la roue de secours, élever le véhicule, faire la substitution, redescendre le véhicule, resserrer les boulons…) m’a causé moins de frustration que je pensais, et m’a même fait du bien.
Ce qui m’a fait sourire, et soupirer de soulagement, c’est de savoir que cet épisode se soit produit alors que nous étions tous ensemble. J’aurais eu grand malaise à savoir mon épouse seule face à cette situation avec un bébé sur le siège arrière.
Attention! Que les défenseurs de l’égalité des sexes se calment ne profitent pas de l’occasion pour me traiter de machiste effronté.
Je ne suis pas en train de qualifier mon épouse d’incapable. Je dis simplement que cela m’a rassuré d’avoir pu être présent pour lui porter assistance. Souci et préoccupation légitimes venant d’un père et époux.
C’est le genre de circonstance qui me fait toujours prendre le temps de bien réfléchir à l’engagement que l’on choisit d’honorer en prenant une épouse et en choisissant de fonder une famille. Une responsabilité quotidienne qu’il nous fait assumer envers et contre tout. Dans son essence, cette responsabilité est un choix – clair, net et précis.
Tenons-nous loin du scénario hollywoodien où le père se veut un agent secret qui décime des personnages peu recommandables pour retrouver sa fille…
Gardons les pieds sur terre et prenons le temps de reconnaître que l’importance se veut dans la satisfaction de répondre quotidiennement, et au meilleur de ses efforts, à cette obligation.
Je repense à mes aînés, et des différentes définitions qui m’ont été transmises quant au rôles d’époux et de père. « Pourvoyeur » « Protecteur »… me reviennent en mémoire…parmi tant d’autres.
Qu’il s’agisse de s’assurer de donner un biberon pendant que maman converse avec Morphée ou faire un changement de pneu sur le bord de l’autoroute, il vous revient, chers messieurs, de répondre à l’appel. Votre famille, vos bien-aimés, comptent bien là-dessus. Soyez un « pilier ».

Olivier Day

________

Autres billets par Olivier Day

Chak Moun Gen Yon Destine

On avait envie d’une crème glacée…

Timoun pa mande fèt »

“…donnes-moi le couteau, chérie…”

Faites un tour sur le blogue d’Olivier, prenez le temps de regarder son magnifique portfolio et suivez-le sur les médias sociaux: Facebook Twitter.

______________

Merci Olivier pour ta fidélité et ton engagement. Merci pour tes excellents billets et pour le temps que tu prends pour les écrire, malgré ton horaire chargé de père, de mari et d’homme . Merci, Merci Merci.

Jessie blog

______________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s