À toi, jeune Moi

Bonjour à toi,

je n’ai pas beaucoup de temps mais j’ai quand même voulu prendre une seconde pour faire le point avec toi…c’est peut-être l’une des rares fois où je pourrai te rejoindre, donc, je te prie de m’excuser quant à mon franc-parler.

Tout d’abord…Amuse-toi.
Il y certaines conneries qui le sont pour de bonnes raisons. Ne t’engages en rien, ni envers quiconque si cela se veut un acte que tu sais dans ton for intérieur que tu regretteras à un quelconque moment de ta vie.

Tu es maître de tes choix et des conséquences qui en résultent. Cependant, sache que la joie d’être jeune passe par l’ignorance et oui, l’irresponsabilité, qui la caractérise. Prends des risques. Ne te prends pas trop au sérieux. Danse, chante, explore – Merde : vis!

Honore l’éducation et que tu as reçu mais retiens bien que tu es un individu à part entière et donc appelé à faire (et rire de) tes propres expériences.
Le temps est un compagnon agréable, mais il ne revient pas.

Prends le temps de réaliser que les erreurs fort partie de la vie.
Tu n’es pas défini par tes défaites mais par ton engagement à les assumer pour ce qu’elles sont – soient des épisodes spécifiques et ponctuels sur le chemin que tu te seras tracé, et non des fardeaux que tu te seras imposé comme bagage.

Sois confiant dans tes décisions. Il est toujours recommandé de chercher conseil et support auprès de tes aînés ou tout autre personne t’ayant précédé en expérience et en connaissance. Cependant, tu demeures maître et seigneur de tes choix. Tels qu’ils soient.
Ne cherche pas à blâmer qui que ce soit – ton cheminement demeure tien.
Ces décisions auront pour conséquence de te forger en tant qu’individu. Tu es appelé à évoluer.

Tu n’es pas la même personne qu’au Primaire…au Secondaire…et ainsi de suite.
Les gens que tu choisis de fréquenter n’échappent pas à cette réalité.
Les parents…Les amis…Les amants…Je t’invite à demeurer alerte quant à l’importance que tu choisis d’accorder à l’une ou l’autre de ces relations qui peuvent t’édifier tout comme elles peuvent d’intoxiquer. A chaque étape, tu dois pouvoir faire la part des choses « En quoi cette relation mérite-t-elle un investissement de ma part? »
Ce n’est pas de l’égoïsme – loin de là. Ne préfères-tu pas dévouer ton temps et ton énergie à des personnes/relations qui le méritent et t’enchantent plutôt que vouer patience et exaspération à des peines perdues?

A ce propos – la jeunesse est aussi naïve qu’elle est parfois amère et même injuste par moments.

Tes ‘amis’ et ‘camarades’ seront assez ‘aimables’ de te témoigner leur affection – Tu te feras traiter de « Kazwèl », de « Koyo », de « Tèt Melon », de « Fwareù », de « Boujwa » sans oublier le charmant et distinctif « Masisi » pour bonne mesure.

Tu fais bien de n’accorder que peu ou pas d’importance à ces épisodes qui font, eh oui, aussi partie de la vie. La discrimination de classe, de langage, d’éducation, de cercle social…malgré tes meilleurs efforts quant à te convaincre que tu es capable de neutralité et d’acceptation, laisse tomber. Cà ne fait de toi une mauvaise personne, mais ton énergie est vouée à meilleur escient.
D’ailleurs, aussi blessants que peuvent être ces commentaires à ton égard, tu vaincras.

Fort heureusement, tu auras des amis – des vrais, cette fois – qui sauront reconnaître en toi la bonté et la fidélité que font de toi un personnage singulier. Ta générosité n’es pas une faiblesse – mais il te serait utile d’être moins complaisant.

Tu n’as pas idée de ce qui t’attend. Bonheurs et douleurs feront intégralement partie du scénario qui sera ta vie.

Tu n’imagines pas tout le courage et la patience desquels tu devras t’armer pour affronter les obstacles nombreux qui se dresseront devant.
Mais tu vaincras.

Je dois y aller, espérant que ces quelques lignes te rejoignent, toi que je sais si curieux, si timide, si inquiet par moments. Pour ce qui t’attend, un peu de clarté, çà ne dérange pas. T’en fais pas – çà va bien aller.
Tu vaincras – crois-moi.

Ah oui, (deux) dernière(s) chose(s) –

N’abandonne pas le Théâtre. Tu es talentueux. Tu y prends goût et c’est un exhutoire efficace pour ton caractère grandiloquent. Si tu lâches, tu vas le regretter – longtemps.

Aussi, Les maths – oui, çà fait chier comme un poisson pas frais. Mais mets-y quand même un peu d’effort. T’es capable.

Allez, on se voit bientôt.

Toi.

Olivier Day

____

Faites un tour sur le blogue d’Olivier: http://olidayphoto.blogspot.ca/ , prenez le temps de regarder son portfolio: http://www.olivierday.ca/
Like it? Share it!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s