Chère Jessie…

Chère Jessie,

J’espère que tu vas bien. J’ai commencé à lire ton blogue dernièrement et j’aime beaucoup les articles à propos des relations. J’ai une question à propos de mon couple et je voudrais avoir ton opinion parce que j’en ai jamais parlé avec mes amis proches et ma famille. C’est un peu une longue histoire, mais quand j’ai commencé à sortir avec mon gars, il sortait avec deux autres filles. Toutes les filles le savaient parce qu’il est honnête et qu’il a toujours été dans des relations ouvertes. J’étais plus jeune à l’époque et ça ne me dérangeait pas vraiment. Moi et les autres filles avions des vies très séparés, ont se voyaient jamais et mon gars arrivait à nous gérer si je peux m’exprimer comme ça. Ça fait dix ans que je suis avec lui et seulement lui, alors que lui a eu plusieurs relations. Je te dirai que ses relations à lui sont très sérieuses. Il ne passe pas une fille après l’autre pour le plaisir, il a de longues relations avec elles comme avec moi. Le problème c’est que maintenant que je suis plus vieille j’aimerais avoir une vie de famille avec lui. Je veux pouvoir habiter avec lui, me marier et avoir des enfants avec lui. Il a eu deux enfants avec d’autres femmes et je suis jalouse du fait qu’il n’a pas d’enfant avec moi. Dix ans c’est quand même beaucoup de temps et je ne suis pas prête à le laisser. Penses-tu que je devrais avoir des enfants avec lui et me contenter d’avoir un père pour mes enfants à temps partiel?

J’attends de tes nouvelles.

EN

Chère EN,

Merci d’avoir pris le temps de m’écrire. N’étant pas une thérapeute ou experte en relation amoureuse, je dois tout d’abord te dire que cette réponse est tout simplement mon humble avis. Tu es libre d’en prendre et d’en laisser. Maintenant, il y a plusieurs choses importantes dans ce que tu mentionnes à propos de ton copain, des éléments à souligner et qui valent une réflexion de ta part. Tu commences en mentionnant le fait qu’au début de ta relation, il avait déjà deux femmes dans sa vie. Donc avant même que tu rentres dans sa vie, il jonglait déjà avec plusieurs relations. Ensuite, tu dis que tout fonctionnait très bien avec les autres et que vous viviez des vies séparées. Tu indiques aussi que cela fait dix ans que tu es en relation avec cet homme. Tous ces éléments décrivent un mode de vie, établi depuis longtemps, qui dure et qui fonctionne très bien pour lui. S’il jonglait des relations avant toi et que dix ans plus tard, il jongle toujours plusieurs relations, je doute fortement qu’il change du jour au lendemain. Si les choses n’ont pas changées en dix ans, il est peut-être important pour toi de réaliser qu’elles ne changeront peut-être jamais. Lui as-tu demandé? Qu’en dit-il?

Je comprends que dix ans de ta vie avec un homme c’est beaucoup de temps. Je comprends également que tu l’aimes.  La question que je veux te poser c’est est-ce que ton amour pour lui est assez? Assez pour accepter le fait qu’il ne changera peut-être pas? Assez pour accepter le fait que tu vas toujours avoir à le partager avec d’autres femmes et d’autres enfants? Assez pour continuer d’évoluer dans un couple où ton amoureux va continuer de vivre plusieurs autres expériences amoureuses et sexuelles avec plusieurs autres femmes? Assez pour vivre le prochain dix ans comme ça?

Est-ce possible que tu n’as jamais vraiment été bien avec le statut de ta relation? Pourquoi ne pas en parler avec tes proches? Des gens qui te connaissent assez bien pour te conseiller et te supporter? Est-ce possible qu’inconsciemment tu as hontes de ta relation? Si tu décides d’avoir des enfants avec lui vas-tu toujours garder cet aspect de sa vie un secret? Vas-tu un jour dire à tes enfants qu’ils ont d’autres frères ou sœurs quelque part? Afin de prendre une décision face à ton avenir avec ton copain, tu dois être honnête avec toi-même et penser à tous les scénarios et les conséquences.

J’espère avoir pu t’éclairer un peu.  Je te laisse avec une citation que j’aime beaucoup.

Bonne chance pour la suite.

Jessie

 

Citation


Merci à EN de m’avoir donné la permission de publier son courriel. N’hésitez pas à m’envoyer des questions, si vous en avez.

Jessie blog
jessieblog@live.ca

Publicités

Mr. New York (New Jersey)

Comme cela fait longtemps voici une autre de mes histoires de cœur:

Mr. New York

Ce billet devrait s’appeler Mr. New Jersey, mais haïtienne que je suis, je préfère dire New York.  

Mr. New York est délicieux. (Esprit tordu, respectez-vous). Intelligent et beau comme tout, il est sportif, il est grand, il est foncé. Il a une de ces paires de lèvres. Des lèvres qui ont été dessinées à la perfection et un sourire qui peut faire craquer. Passionné par la psychologie, l’histoire et la lecture, il est le genre de personne avec qui la conversation est toujours intéressante et passionnante.

Nous nous sommes rencontrés lors de la graduation de mon cousin (qui est aussi son meilleur ami). Nous nous sommes revus quelques mois plus tard un 31 décembre lors d’une fête de fin d’année chez ma famille. À l’époque je voyageais souvent aux États-Unis et je le voyais très souvent. Nous nous étions échangés nos numéros et courriels et nous sommes restés en contact.

Avec lui je me sentais comme dans un film américain. Pour notre premier rendez-vous (date), il était venu me chercher chez mon oncle (où je réside normalement lorsque je suis aux États-Unis). Galant, il avait pris soin de m’ouvrir la portière de sa voiture. La soirée était parfaite. Un bon souper dans un bon restaurant Italien et ensuite une visite dans l’un de ses endroits préférés. J’étais aux anges. 

Bourré de belles qualités Mr. New York était une bonne personne et surtout un bon ami. Je me voyais bien avec lui, mais la distance, moi ici et lui là-bas, a eu raison de nous. Cet homme a été quelqu’un de très important  pour moi et ce pour plusieurs raisons. Il m’a beaucoup aidé à grandir et à maturer. Grâce à lui, j’ai réalisé plusieurs choses importantes, des choses sur la vie, l’amour, les relations et les hommes. J’ai appris beaucoup grâce à lui.

Maintenant, Mr. New York est pour moi un bon ami que j’estime beaucoup. Je suis fière de tous ses nombreux accomplissements  et de l’homme mature et responsable qu’il est devenu. Je suis aussi très ‘en amour’ avec la jeune femme avec qui il partage sa vie. Elle est d’une beauté incroyable et d’une intelligence incroyable. Ensembles, ils sont tout simplement magnifiques. Je vous dis cela avec honnêteté et sincérité. À une époque je croyais qu’il était pour moi, maintenant je réalise qu’il est le genre d’homme avec qui je veux être, mais qu’il n’est pas celui avec qui je vais être. Je suis reconnaissante pour lui et tout ce que j’ai appris grâce à lui.

Il y a des personnes qui sont de passage dans votre vie pour vous apprendre de très bonnes leçons.

Si vous avez des histoires de cœurs (drôles, touchantes, inspirantes, désastreuse) envoyez-moi un courriel avec des détails et je vais peut-être la publier. Qu’en dites vous?

Jessie Blog
jessieblog@live.ca

Suivez La Petite Haïti sur: Facebook

Té où?

Je n’ai pas trop l’habitude de faire ça, mais je commence sincèrement à m’inquiéter. Té où?  Tu tardes et je ne peux m’empêcher de  me ronger les ongles en me demandant si tu t’en viens bientôt. Je sais que je ne peux rien forcer et que les choses  doivent se passer naturellement, mais je m’impatiente. As-tu changé d’idée? Es-tu passé par un autre chemin? T’es-tu égaré? As-tu décidé de t’arrêter pour prendre une pause ou pour remettre tes idées en place? Soit honnête et dis-moi toute la vérité.  Moi, je n’en peux plus d’attendre… j’ai trop besoin de toi. Je sais que de vouloir te presser est très égoïste de ma part, mais quand je ferme les yeux je me vois dans tes bras. Quand, je pense à nos demains, je nous vois tellement amoureux avec pleins de petits toi et de petits moi. Je sais que je t’en demande beaucoup, mais peux-tu s’il vous plaît te dépêcher. J’ai tellement hâte de te rencontrer.  Viens tel que tu es et on va s’arranger. Moi aussi j’ai un million de trucs  à régler,  j’ai plein de défauts et de choses à changer, mais avec toi à mes côtés je serais plus motivée. J’ai hâte de commencer à vivre le reste de mes jours avec toi. J’ai hâte de t’aimer et de t’embrasser. J’ai hâte de te bouder et de faire semblant que je suis plus fâchée que je le suis vraiment. J’ai hâte de te raconter mes journées en te faisant à manger. J’ai hâte de te menacer d’appeler un plombier quand le robinet va encore avoir coulé. Je me sens tellement seule sans toi et ça devient de plus en plus insupportable. Té où?  Est-ce que je peux venir te chercher? Est-ce que je peux t’aider à t’orienter? Est-ce que je peux faire quelque chose pour te guider?

Té où? J’ai tellement trop hâte de te rencontrer.

Jessie

“…donnes-moi le couteau, chérie…”

Cette photo fait l'objet d'une licence © Tous droits réservés
Cette photo fait l’objet d’une licence © Tous droits réservés

Les haïtiens sont un peuple particulièrement créatif. Pas seulement pour leur art ou leur culture colorée – mais aussi pour leur farouche débrouillardise. Il me vient à l’esprit l’embargo de ‘94 – les véhicules alimentés au propane vu la pénurie d’essence sont un bel exemple de productivité face à l’adversité. Les diverses façons de réassigner et redéfinir l’usage d’un item sont une aptitude innée.

4 – Le nombre d’années depuis que mon épouse et moi sommes unis dans les liens du mariage.

9 – Le nombre d’années depuis qu’elle et moi nous fréquentons.

Le temps et l’expérience ayant joué leurs rôles respectifs, j’ai beaucoup appris en ce qui a trait à la place qu’occupe l’être aimé dans notre vie quotidienne.

Dans l’optique d’une relation de couple, je suis de ceux qui sont convaincus que vous pouvez passer 9 ou 79 années aux côtés d’une personne et il y aurait tout de même des surprises étonnantes qui vous seraient réservées à son sujet.

En tant que nouveau marié, j’ai appris cela de façon toute particulière. Il s’agit en effet d’un bref, mais mémorable épisode que j’ai souvent partagé et qu’il me fait plaisir de vous raconter.

Décembre à Montréal – pis Y fa’ frètt’

On est décidés, mon épouse et moi, à embarquer dans la frénésie folle et furieuse qu’est la saison des Fêtes. Et donc, quoi de plus symbolique et pratique que de commencer par l’item le plus évident – le sapin.

 Ma femme veut un sapin. Les habitués vous le diront – à Montréal, question sapin, ce n’est surtout pas le choix qui manque. Tournez la tête et voilà l’énième fournisseur prêt à vous vendre le sapin de vos rêves, ce que nous avons exploré avec engouement.

On se lance à la recherche d’un sapin.

On trouve un beau sapin.

Soit dit en passant – c’est IKEA (oui, IKEA) qui a vu la couleur de nos sous, pour des raisons bien évidentes : $25 pour un sapin qu’on peut ramener à la fin de la saison pour recyclage et remboursement. Question Karma et économie, y’a que çà de vrai.

On paie et on embarque le sapin.

Ma femme tient à monter et décorer le sapin le jour même.

J’ai besoin d’une scie pour couper la base du tronc et le niveler de façon appropriée.

Je me clarifie : je tiens à ce que çà soit S-E-C-U-R-I-T-A-I-R-E…simplement parce que y’en a un qui se sentirait très « embêté » de voir le produit final s’affaisser par manque de stabilité.

Bref – ce sont là des commentaires que j’ai cru bon de partager avec ma tendre moitié – lui expliquant que, vu l’heure avancée et l’évidente fermeture magasins de quincaillerie, que je ferais le nécessaire pour me procurer une scie « demain » – traduction : le jour suivant…le temps d’une nuit de sommeil…dans moins de 24 heures…B-I-E-N-T-O-T.

Donc – j’ai du me déplacer pour une petite emplette. Pas même une vingtaine de minutes.

De retour à la maison, je tourne la clé dans la serrure – et…

 …

 (O_O)

 …

…avec une patience digne de sa Sainteté Le Dalai Lama, je m’entends dire simplement : « …donne-moi le couteau chérie… »

Souvenez-vous : “ …Ma femme tient à monter et décorer le sapin le jour même….”

Disons simplement que je peux personnellement témoigner de la solidité et de la durabilité de notre ensemble de couteaux de cuisine reçu à l’occasion de nos noces – en particulier le couteau à pain.

Mais j’ai aussi appris autre chose ce jour-là : à chaque patiente et pénible tranchée, je me suis retrouvé un moment de révélation que je garde encore à ce jour: il n’y a rien que je ne ferais pas pour rendre et garder mon épouse heureuse. “Pour le meilleur et pour le pire” a été la promesse commune. Et c’est bel et bien la conviction qui anime des “sympathiques” moments de “bonheur” tels que celui-ci.

A travers les années que nous avons partagé dans notre vie de couple, nous avons tous les deux eu à être témoins de l’expression concrète de l’amour que nous ressentons l’un pour l’autre.

En ce qui me concerne, en tant qu’ami, copain, ou mari je n’ai jamais eu à remettre en question quelconque geste visant à contribuer au bien-être de ma femme. Cà peut paraître enfantin, je l’avoue, mais c’est l’engagement que nous avons mutuellement accepté de tenir l’un envers l’autre et ce, depuis le tout début.

Aimer demeure pour moi un acte volontaire, concret et libre de toute forme de résignation. Qu’il s’agisse d’assister à la première de Sexe à New York ou de scier un arbre avec un couteau à pain, si cela parvient un tant soit peu à la rendre heureuse, je considère avoir joué mon rôle.

Mais, rassurez-vous – je me suis tout de même acheté une scie.

Olivier Day

__________

Timoun pa mande fèt » par Olivier Day

Faites un tour sur le blogue d’Olivier, prenez le temps de regarder son magnifique portfolio et suivez-le sur les médias sociaux: Facebook Twitter.

Voeux de Chasteté

Pour plusieurs, le début d’une année rime avec nouvelles résolutions. De perdre 45 livres à moins dépenser, la nouvelle année est sans aucun doute le moment idéal pour se rebâtir ou encore se redéfinir. Dernièrement, Slak Zee, une vlogueuse Haïtienne que je suis sur les médias sociaux et que j’aime bien, a partagé sur son blogue que cette année elle décidait de s’offrir un cadeau. Un cadeau qui se veut bénéfique autant pour son corps, mais également pour son esprit. Un cadeau sous forme de trois engagements qu’elle devra respecter sévèrement.

Engagements :

1-Être physiquement plus active;
2-Consommer de façon organique;
3-Rester chaste.

Impressionnée par sa franchise sur un sujet aussi tabou et personnel (spécialement dans la communauté Haïtienne) et curieuse de savoir ce qui l’a poussé à prendre une si belle décision et d’en parler si publiquement, j’ai tout de suite voulu l’interroger sur ce sujet et partager ses réponses avec vous. Ouverte et généreuse elle a accepté de se prêter au jeu et a répondu avec beaucoup d’honnêteté à chacune de mes questions.

La vidéo en question :

 
Entrevue :

Tu as récemment pris quelques engagements ou résolutions pour l’année 2013, dont entre autres tu as fait vœux de chasteté! Qu’est-ce qui t’a poussé à prendre cette grande décision? Est-ce une sorte de purification?

Je ne suis plus en couple depuis presque 3 ans maintenant. Après cette relation, disons que je vivais sur le « party». Je me suis bien amusée et je ne regrette pas mes actions, mais depuis 1 an je me suis lassée des plaisirs éphémères que ce style de vie me procurait. Donc je me suis dit que c’était peut-être parce que le moment était venu pour moi de me ranger… d’avoir un style de vie plus stable… Pendant 1 an j’étais en recherche semi-active de mon partenaire de vie, mais mes habitudes frivoles n’avaient pas changées. Je ne comprenais pas pourquoi ça ne marchait pas mon affaire… je n’aimais vraiment pas cet état de confusion.

Quand je l’ai réalisé, je savais que je devais faire un changement drastique dans ma vie. Il fallait que je sorte de ma zone de confort. Je ne veux pas le décrire comme une sorte de purification…. C’est principalement pour effectuer un changement dans mes habitudes.

Quelle importance avait les relations sexuelles dans ta vie?

Je ne pense pas que c’était si important. J’ai toujours été à l’aise avec ma sexualité, mais j’ai aussi su être prudente. Contrairement à ce que mes parents ont voulu m’inculquer, c’était ma compréhension qu’avoir une vie sexuelle était normale sans tomber dans l’abus.

Est-ce qu’il y a des raisons religieuses derrière ce choix?

Non

Pourquoi as-tu décidé de partager cette résolution aussi personnelle avec ton public?

En faite c’est 2 idées fusionnées et du bon timing. J’aime faire des vlogs, mais je trouvais que je n’en faisais pas assez régulièrement. Et ce n’est pas toujours évident de trouver du contenu intéressant. Pendant ma période où j’ai réalisé que je devais faire des changements. Je savais que je devais sortir de ma zone de confort. Et quoi de mieux que de rendre « sujet hyper perso publique » pour sortir de sa zone de confort.

Qu’est-ce que cela veut dire pour toi d’être chaste et qu’est-ce que cela implique? Est-ce un engagement à court terme ou à long terme?

Quand j’ai pris ma décision, je ne me suis pas vraiment renseignée sur le sujet. Je savais que ça impliquait de cesser d’avoir des relations sexuelles. Mais je réalise maintenant que c’est plus. Être chaste c’est renoncer à toutes pulsions sexuelles. C’est tout un défi, mais j’aime le focus que cette décision a commencé à m’apporter.
Dans le meilleur des mondes, cette décision serait à long terme, mais je veux rester chaste pour au moins 1 an.

Étant célibataire crois-tu que cela va être plus facile pour toi de respecter cet engagement? 

C’est sûr que c’est plus facile!

Cherches-tu toujours l’amour ou préfères-tu attendre? Si oui et si tu rencontres quelqu’un dans les prochaines semaines ou les prochains mois penses-tu que cela risque d’avoir des répercussions négatives sur cette nouvelle relation?

Je cherche toujours l’amour. Si je rencontre quelqu’un et que ma chasteté devient un problème au sein du couple (surtout si cela arrive au début de la relation), ça serait un signe évident que cette personne n’est pas la bonne personne pour moi. J’espère ne pas succomber, mais je me dis que l’erreur est humaine.

Dans cette société hypersexualisée dans laquelle nous vivons, crois-tu que c’est une décision que chacun devrait faire à un moment dans sa vie?

Tout le monde est différent et je ne peux pas affirmer que la chasteté est bénéfique pour tout le monde. Ça dépend des valeurs de chacun.

Étant une jeune femme Haïtienne et sachant à quel point la sexualité est un sujet extrêmement tabou, que penses-tu du manque d’éducation sexuelle dans les foyers Haïtiens? Quelle a été ton expérience? Est-ce que tes parents étaient ouverts avec toi?

Je trouve que le manque d’éducation sexuelle dans les foyers haïtiens extrêmement dommage, car tellement d’erreurs pourraient être évitées de la part de nos jeunes causés par un simple manque d’information. Mon expérience…. lol…. disons que l’éducation sexuelle donnée par mes parents a été basée sur la crainte que je tombe enceinte ou que j’attrape une ITS. Mes parents m’éloignaient des garçons autant que possible et quand l’un d’eux avait le malheur d’appeler chez moi, j’avais le droit à un sermon sur les dangers du sexe et la honte de tombée enceinte avant le mariage.

Que dirais-tu à des jeunes Haïtiens et Haïtienne de 16-18 qui aimeraient commencer à être actifs? Penses-tu qu’il est bénéfique d’attendre ou crois-tu qu’il est bien d’expérimenter à un jeune âge?

Soyez intelligents dans votre curiosité. Renseignez-vous auprès de source crédible (livres, travailleurs sociaux, CLSC, sites web gouvernementaux, programmes jeunesses) avant de faire quoi que ce soit. Aujourd’hui il y a tellement de ressources disponibles que je pense que l’ignorance n’est plus une excuse.

Que souhaites-tu retirer de cette expérience?

J’espère en sortir plus sage et plus forte en caractère.

Slak Zee

419793_10150534535484632_115984118_n

Se décrivant comme étant une jeune femme ouverte d’esprit, facile à vivre qui n’a pas peur du ridicule, Slak Zee est passionnée par les médias sociaux et les technologies. Gardez son nom en tête,  car déterminée et persévérante je suis convaincue qu’elle ira loin, très loin.

Suivez Slak Zee sur Facebook , sur Twitter ou encore sur son blogue.

Jessie Blog

jessieblog@live.ca

Suivez La Petite Haïti sur: Facebook

Une fin heureuse

loveLe 1 septembre 2011, je recevais son tout premier courriel. Il me dit que mon blogue lui plaît, qu’il aime me lire. Il me demande si je suis célibataire. Je lui réponds. Nous correspondons ainsi pendant quelques semaines avant de finalement s’échanger nos numéros. Des heures au téléphone et une rencontre dans un petit café plus tard nous devenons amis. Il devient un confident, quelqu’un pour qui j’ai beaucoup de respect. Au téléphone nous parlons de tout. De la vie, de l’amour, de Dieu et de bien des choses. Je lui parle de mes frustrations, il me parle de ses anciens amours, de ses cœurs brisés et de son désir de rencontrer, une perle, la perle. Je l’écoutais comprenant bien ses douleurs. À travers les mois notre amitié se solidifie, nos conversations s’intensifient. Nous nous consolons, nous nous encourageons. Je le fixe avec une copine, mais ils ne connectent qu’amicalement.

Un jour, les choses changent. Son discours change. Il tombe amoureux. Il me parle d’une reine Africaine belle comme la nuit. Il me dit qu’elle est dans sa soupe. Je suis si heureuse pour lui. Il porte l’amour comme un gant. Aujourd’hui, nous sommes plusieurs mois plus tard et il y a quelques jours de cela, mon cher ami, a mis un genou par terre, sous le soleil du Mexique et a demandé la main de sa reine. Et. Elle. A. Dit. OUI.

C’est avec beaucoup d’émotions, de joie et d’amour que je te dis toutes mes félicitations mon cher ami. Ton histoire me touche, me donne de l’espoir et me donne le goût de continuer à rêver. Longue vie mon ami. Longue vie à vous deux.

Jessie Blog

S’aimer d’abord

OLYMPUS DIGITAL CAMERA |The 30-Day Self-Love Challenge: Reloaded

Étant une célibataire de longue date, je crois qu’il est important d’être bien dans son célibat, bien dans sa peau, bien dans sa vie et de ne pas dépendre de l’amour d’un(e) autre pour être heureux ou heureuse. Je crois avec conviction que si vous n’êtes pas heureux, si vous n’êtes pas bien dans votre peau, l’amour d’un homme ou d’une femme ne va rien changer. Temporairement, peut-être, mais pas à long terme. Je crois qu’il ne faut pas désirer l’amour à n’importe quel prix. Je crois qu’il est important de s’aimer, de s’accepter tel que nous sommes et de se respecter, car personne ne peut nous aimer à notre place. Je répète, personne ne peut nous aimer à notre place. Il n’y a rien de plus dévastateur à mes yeux que de voir quelqu’un qui se transforme complètement une fois qu’une nouvelle personne entre dans sa vie. Lorsqu’une femme doit se soumettre à tous les caprices ridicules de son nouveau copain par peur qu’il la laisse et qu’elle se retrouve encore une fois toute seule. Je m’aime trop, non pas par égocentrisme, mais par respect, pour rester avec un homme qui vient avec une longue liste d’interdictions et de restrictions impossibles. Un homme qui me dit quand je peux utiliser mon téléphone, quand je peux sortir avec mes amies, comment je dois m’habiller, quand je peux utiliser l’ordinateur, un homme qui me range dans un placard et m’utilise seulement qu’en cas de nécessité. Je préfère être seule et ce pour le reste de mes jours qu’être avec quelqu’un qui pour taire ses propres insécurités ou pour éteindre sa jalousie me dirige, me contrôle, injustement ou encore violemment. J’ai entendu une jeune femme dire que cette année elle n’avait aucune raison de célébrer puisqu’elle n’a point d’homme dans sa vie. Je comprends très bien la solitude du célibat, mais en même temps ne sait-elle pas qu’un homme peut la rendre encore plus malheureuse? J’ai beaucoup de peine pour ces célibataires qui croient dur comme fer que la vie à deux est le paradis. J’ai beaucoup de peine pour ces femmes qui se disent : lorsque j’aurai un homme dans ma vie  je me sentirai mieux dans ma peau, je me trouverai plus belle, je serai moins dépressive.  Malgré tous ces «rai» pour plusieurs cela peut être vrai, mais trop souvent  lorsqu’on chasse le naturel il revient au galop. Ces insécurités, ces doutes, ces peurs peuvent revenir même s’il y a une nouvelle personne à vos côtés. Je crois qu’il est primordial de travailler sur sa personne, apprendre à s’aimer, s’accepter, avoir confiance en soi célibataire ou non. Personne ne peut nous aimer à notre place. Ici, je ne vous dis pas de vous contenter dans votre célibat, de vous vanter heureux seul(e) par honte ou pour éviter la pitié quand tel n’est pas le cas. Je vous souhaite de trouver l’amour, je vous souhaite de trouver celui ou celle avec qui vous allez passer vos vieux jours, celui ou celle qui va vous aimer malgré tous les malgrés. Je vous souhaite de sortir de votre célibat, mais pas à n’importe quel prix.

Jessie Blog

jessieblog@live.ca